Ma Francothèque

La première experience

La Francothèque est un endroit incroyable que j’ai découvert au cours de l’été 2016. Ma première découverte a été le club de conversation. Je ne savais rien alors, de la Francothèque. L’annonce disait que tous ceux qui le souhaitaient pouvaient venir pratiquer le français. J’avais appris cette langue, mais il me manquait la pratique. Et c’était la solution idéale à mon problème. Le jour de l’événement est arrivé. En franchissant les portes de la Francothèque, j’ai été étonnée du grand nombre de livres en français, ce qui m’incitait plutôt à en prendre un et à l’étudier. Mais, tout d’abord, le club de conversation ! Nous étions tous réunis autour d’une table. Le sujet était : la musique. Ce soir-là, j’ai non seulement découvert des musiciens français, nouveaux pour moi, mais j’ai également pu partager mes goûts musicaux avec les autres participants. En fin de soirée, leurs chansons françaises préférées ont fait partager leur talent. J’ai fait partie des auditeurs. Ce qui m’a impressionné ce soir-là, c’était les gens. Tous étaient différents, chacun avait sa propre vie, mais nous étions réunis par un amour, celui de la langue française. Le temps dans la Francothèque passe vite. Je venais d’arriver, ou du moins j’en avais l’impression, mais il était déjà temps de partir. À la suite de la table ronde, les gens ne sont pas immédiatement rentrés chez eux. Pourtant, la bibliothèque devait fermer. L’un explorait les rayonnages pour trouver un nouveau livre, un autre commençait à discuter des livres qu’il avait lus avec un ami. Certains continuaient de discuter du sujet du club de conversation. D’autres parcouraient l’exposition d’un photographe français. Quant à moi, j’ai décidé de regarder autour. Il y avait des livres pour tous les goûts, allant des sciences exactes aux livres d’art. J’ai trouvé un livre sur le cinéma français. En le feuilletant, j’ai eu envie de voir tous ces films ! Hélas, la bibliothèque devait fermer. C’était une bonne raison pour revenir le lendemain et lire ce livre. Inspiré, j’admirais les beautés de notre ville sur le chemin allant de la bibliothèque à la station de métro Taganskaya. En chemin, j’ai vu un café français, le « Jean-Jacques », duquel s’échappaient des notes de chansons française. Je n’ai pas pu me retenir de sourire. Dans le métro, j’ai sorti de mon sac à dos mon baladeur et mes écouteurs et j’ai commencé à écouter les nouveaux artistes dont j’avais fait la connaissance aujourd’hui. J’étais impatient arriver chez moi pour apprendre les chansons et lire quelque chose de nouveau sur la France. Ce que j’ai fait, de retour à la maison. Voilà comment s’est passée ma première expérience avec la Francothèque. C’était un nouveau chapitre de ma vie qui commençait.

À suivre

Alexandre Baklykov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *